un mois après l’envoie de la correspondance à notre représentant à la Banque Mondiale, voici la réponse que M. Ong Seng nous a fait parvenir par le biais d’un de ces conseillers.
En fait, il s’agit d’une lettre générique et très évasive par rapport aux questions spécifiques que nous avions mentionnées dans notre correspondance.
Voici une copie de la lettre réponse en question.

Banque Mondiale

Washington. D.C. 20433

U.S.A.

PHILIPPE ONG SENG Administrateur

Ref. : Ll09172 Washington, D.C., le 1 septembre 2009

M. Aly Sagne

Directeur Exécutif

Lumière Synergie Développement

Escale-Fatick, SENEGAL

Concerne: Votre lettre du 22 juillet 2009 -Politique de divulgation de I’ information de la Banque mondiale

Monsieur le Directeur Exécutif,

Votre lettre dont référence en marge m’est bien parvenue. Je vous en remercie.

Comme vous le savez, la Banque mondiale avait adopte, en 1994, une politique de divulgation de l’information afin de veiller à la transparence, d’expliquer son action à un public plus large que possible, et d’encourager l’obligation de rendre compte. Cette politique a été actualisée en 2001 à la suite de larges consultations avec les organisations de la société civile.

Vous vous souviendrez qu’à la suite de ces consultations, pratiquement tous les documents de la Banque mondiale -de stratégies d’assistance jusqu’aux études sectorielles et rapports sur des projets -sont rendus publics.

Pour votre information, la Banque mondiale dispose de 65 Centres d’information du public (CIP) à travers le monde. Ceux-ci mettent à la disposition du public des exemplaires de ses publications et donnent accès à son site Web. L’InfoShop, dont le siège est à Washington DC, est une source précieuse d’information sur les activités de la Banque mondiale. II offre une littérature complète et fouillée sur les différents aspects du développement économique et social de pays membres. L’InfoShop s’adresse à une audience mondiale à travers Internet, librairies, et réseaux CIP dans les missions résidentes. La section «librairie» comprend également des publications d’autres organisations telles que les gouvernements, les institutions académiques et universitaires, les sociétés internationales, et les organisations de la société civile.

La Banque continue de réviser régulièrement les dispositions et la mise en œuvre de sa politique de diffusion de l’information. Je reste persuade que, à chacune de ces occasions, elle consulterait les organisations de la société civile, comme par le passe. Dans l’entre-temps, il vous plaira de visiter un de ces Centres d’information du public et de partager avec nous vos impressions.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Exécutif, mes sentiments les meilleurs.

Armand E. Atomate

Conseiller Principal de l’Administrateur