http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=95226

http://www.aps.sn/img-fr/apix_72890.swf

MONDE-SOCIETE

La BM s’engage dans la promotion de la responsabilité sociale

 27/04/2012 10:17 GMT

Dakar, 27 avr (APS) – Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a récemment donné son accord de principe pour la création du Partenariat mondial pour la responsabilité sociale (GPSA), un nouveau mécanisme destiné à « promouvoir et soutenir la responsabilité sociale parmi les groupes bénéficiaires et les organisations de la société civile (OSC) dans les pays en développement », a appris l’APS auprès de l’institution financière internationale.

Le Conseil de la Banque examinera en juin les modalités de fonctionnement du partenariat proposé, dit l’institution dans un communiqué reçu à l’APS.

« La Banque réalise plus que jamais que la participation et l’expression citoyenne des bénéficiaires des projets sont essentielles à la réalisation de résultats durables en matière de développement », a déclaré le Président du Groupe de la Banque mondiale, Robert B. Zoellick.

« Ce nouveau partenariat permettra de soutenir des activités cruciales en matière de responsabilité sociale, notamment le suivi et la supervision des projets et des programmes par les bénéficiaires. J’espère que ce partenariat fera partie intégrante des travaux du Groupe de la Banque mondiale à l’avenir », a-t-il affirmé dans le communiqué.

Selon le texte, la Banque a l’intention d’apporter une mise de fonds de 20 millions de dollars à l’appui de la création du Partenariat et collaborera avec d’autres pour mobiliser davantage de ressources.

« Le GPSA a une envergure mondiale. Une vingtaine de partenaires potentiels — fondations, groupes de réflexions, gouvernements et organisations bilatérales — ont contribué à sa conception, ainsi que plus de 1.300 représentants d’organisations de la société civile de 60 pays, qui ont participé aux consultations sur le projet de partenariat », lit-on dans le communiqué.

Concernant les activités soutenues actuellement par la Banque mondiale en matière de responsabilité sociale, figure « CheckMySchool.org », une carte interactive d’information sur les services d’éducation publique de base aux Philippines visant à « faciliter la supervision du secteur de l’éducation par le public ».

Y figurent aussi l’utilisation de fiches d’évaluation communautaire pour « réduire la mortalité juvénile en Ouganda, ainsi que la participation du public à l’établissement des budgets locaux en République démocratique du Congo afin de permettre aux citoyens de s’exprimer sur l’utilisation de leur argent », selon la BM.

La Banque mondiale reconnaît depuis longtemps l’importance du rôle de la société civile et collabore avec les OSC depuis des dizaines d’années, rappelle le communiqué. En 1983, elle a créé un programme de microfinancements, qui a pris plus tard le nom de Fonds de la société civile (CSF), pour fournir un appui direct aux OSC.

Selon le texte, « ces dernières années, le CSF a soutenu 350 à 400 organisations de la société civile par an dans quelque 55 pays (….) ».

 

OID/BK