Source: http://www.actusen.com/index.php/economie/947-initiative-pour-la-transparence-dans-les-industries-extractives-le-senegal-dispose-coute-que-coute-revisiter-toutes-les-conventions-minieres

L’avertissement de l’Etat du Sénégal est clair, net et précis : les Conventions minières signées entre notre pays et les Sociétés évoluant dans les Mines seront revisitées.

La révélation est du directeur de Cabinet du Ministère de l’Energie et des Mines. Modienne Guissé, qui présidait la cérémonie d’ouverture du Séminaire sur l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), s’est voulu formel : «l’Itie préfigure d’une législation contraignante, comme c’est le cas aux Etats-Unis et en Europe. Nous attendons de nos partenaires une attitude participative à la mise en œuvre de cette initiative», dit-il.

A l’en croire, en décidant de faire acte de candidature à cette Initiative, le Sénégal s’engage à accentuer la transparence. Jouant la carte de la transparence, le Pouvoir en place entend faire en sorte que les citoyens aient désormais la possibilité d’exercer un contrôle sur l’exploitation des mines. Poursuivant, le directeur de Cabinet, représentant le ministre Aly Ngouille Ndiaye, en déplacement aux Etats-Unis avec le président de la République, a néanmoins précisé que les Conventions entre l’Etat et les Sociétés minières seront signées dans le respect scrupuleux de la Loi. Autre précision de taille : la revue des Conventions sera menée dans un cadre de concertation avec les partenaires. Autant dire, souligne-t-il, que ce Séminaire vient à son heure.

Quant au représentant de la Banque mondiale, la volonté du Sénégal d’adhérer aux efforts de transport qui doivent être consentis sur toute la chaîne d’extraction des mines est à saluer. «Cette initiative, lancée par Tony Blair, est soutenue par 36 pays membres. L’Itie est admise comme un standard international, indicateur de bonne gestion des finances ; elle est une exigence croissante de la Société civile», a indiqué Demba Baldé. Qui renchérit : «c’est pourquoi la Banque mondiale ne peut que se réjouir de ce processus entrepris et sera toujours disponible à accompagner une telle Initiative».

Actusen.com