Source: http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=20697:transparence-le-senegal-va-revisiter-les-conventions-minieres-signees&catid=51:economy&Itemid=63

Wednesday, 03 October 2012 10:59

Written by Ama

E-mail Print PDF

Dans le souci d’avoir une gestion claire sur les mines, le Sénégal est obligé de se conformer aux normes édictées par l’Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie). Sous ce rapport, notre pays va revisiter les conventions minières signées entre les sociétés évoluant dans les mines, a déclaré le directeur de cabinet du ministre de l’Energie et des mines, Mbodienne Guissé.
Le directeur de cabinet du ministre de l’Energie et des mines, Mbodienne Guissé, est resté sans équivoque : « les conventions minières signées entre notre pays et les sociétés évoluant dans les mines seront revisitées ».   «L’Itie préfigure d’une législation contraignante, comme c’est le cas aux Etats-Unis et en Europe. Nous attendons de nos partenaires une attitude participative à la mise en œuvre de cette initiative», a ajouté M. Guissé. Il s’exprimait à l’occasion d’un séminaire organisé par l’Itie. Selon lui, en décidant de faire acte de candidature à cette Initiative, le Sénégal s’engage à accentuer la transparence, mais aussi, de renforcer les ressources minières qu’offre notre sous-sol. Cette donne, d’après M. Guissé, va permettre aux citoyens d’avoir, dorénavant, la possibilité d’exercer un contrôle sur l’exploitation des mines. Aussi, a-t-il indiquè, que la bonne gouvernance est un crédo du pouvoir nouvellement mis en place. Il a précisé que les conventions entre l’Etat et les sociétés minières seront signées dans le respect scrupuleux de la loi. La revue des conventions sera menée dans un cadre de concertation avec les partenaires lors d’une rencontre tripartite aménagée, réunissant le gouvernement, les organisations de la société civile et les acteurs du monde des mines. « Toutes les mesures pouvant permettre d’atteindre ces exigences seront prises », a prévenu Mbodienne Guissé. Le directeur des Mines et de la Géologie, Ousmane Cissé, a informé que le processus d’adhésion du Sénégal à l’Itie devrait prendre moins de trois ans. Pour lui, ce séminaire va asseoir une bonne formation aux acteurs du secteur via la communication et le partage. L’émissaire de la Banque mondiale, Demba Baldé, a magnifié la volonté du Sénégal d’adhérer aux efforts de transparence qui doivent être consentis sur toute la chaîne d’extraction des mines.

Serigne Mansour Sy CISSE