SYDNEY-23 MAI 2013

Conférence mondiale de l’ITIE : La presence devaluee du gouvernement du Sénégal

Par Aly Saggne

Par Aly Sagne

La capitale australienne accueille aujourd’hui la 6ième Conférence mondiale de l’ITIE à Sydney. Plus de 1000 participants et délégués venant de plus 40 pays de tous les continents.

Tous les pays engagés dans la mise en œuvre de la norme ont été représentés par de fortes délégations tripartites pour la plupart (Gouvernement, Industriel, société civile) et dirigée par de hautes personnalités politiques, Premiers Ministres ou Ministre des Mines, etc., sauf le Sénégal.

En, effet, aucune autorité n’a fait le déplacement pour témoigner de la volonté et de l’engagement du gouvernement, même pas le Directeur des Mines!  L’ITIE étant avant tout une affaire du gouvernement, cette attitude me semble peu  responsable et aucune raison ne peut valablement justifier cette attitude.

Le Secrétaire permanent de l'ITIE du Sénégal (à gauche)

Cheikh Touré,Le Secrétaire permanent                        de l’ITIE du Sénégal (à gauche)

 

Selon les termes Madame Clare Short, Présidente de l’ITIE, la conférence mondiale est  « une occasion de tirer des enseignements, de discuter des défis à surmonter et de s’inspirer des pays ayant fait preuve de leadership, »

Mais aujourd’hui, elle est devenue un événement politique qui focalise l’attention des grands dirigeants du monde entiers. Ainsi, le Premier Ministre britannique a profité de l’occasion pour annoncer l’engagement de son pays à adhérer à l’ITIE : « Nous devons nous appliquer les mêmes normes que nous demandons aux autres pays d’appliquer (…) nous allons annoncer cette semaine notre  déclaration d’adhérer à l’ITIE » a-t-il dit.

Il y a également la France qui dedvrait annoncer son intention de rejoindre l’initiative.

La conférence va se dérouler jusqu’au 23 mai, avec des expositions et présentations des Comités nationaux,  des sessions de communication sur  des thèmes très variés comme : le rapport du Conseil d’Administration, le rôle du groupe multipartite, la mesure des impacts de l’ITIE, la transparence des contrats, les débats publics sur l’ITIE, etc.

Signalons enfin que le thème la conférence est très révélateur sur l’évolution de la norme : « aller au-delà de la transparence. »