Genève, le 19 septembre 2013

Par Aly Sagne, Président de LSD/Sénégal

Par Aly Sagne, Président de LSD/Sénégal

23 représentants gouvernementaux de 5 pays (Suisse, Grande Bretagne, Etats Unis, Suède et Australie), 52 représentants et dirigeants d’entreprises et 10 représentants d’organisations de la société civile venant de 6 pays ont signé aujourd’hui à Genève le Code de Conduite des Entreprises de Sécurité Privées.

Cette signature symbolique a eu lieu lors du lancement officielle de l’Association Internationale du Code de Conduite des Entreprises de Sécurité Privées (ICOC), une initiative multipartite (Gouvernements, Industries et société civile), visant à promouvoir le respect des droits humains de toutes les parties prenantes par ces entreprises, à travers l’adoption de normes et de principes basés sur les lois et instruments juridiques internationalement reconnus en matière de droits fondamentaux de l’homme.

ICOC a été le fruit d’un long processus qui a démarré en 2008 et soutenu dès le départ par le gouvernement suisse. ICOC est donc une traduction concrète du Cadre de référence des Nations Unies sur les Entreprises et les droits de l’homme:  »Protéger, Respecter et réparer » adopté par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 2011.

En s’engageant dans cette initiative, les entreprises ont clairement montré leur volonté de respecter et de promouvoir les droits de l’homme dans toutes leurs opérations, y compris leur relations commerciales avec leurs sous traitants et contractuels.

Les défis sont immenses, mais dans une perspectives des pays du Sud, les questions relatives à l’implication et la mobilisation de la société civile, la mise en oeuvre et le suivi/monitoring, etc. seront essentielles.

Lumière Synergie pour le Développement vient d’être nommée au Conseil d’Administration pour 2 ans; A ce titre nous espérons pouvoir amener  »à la table », les voix et perspectives du Sud.