Par Aly Sagne, PDT de LSD/Senegal

Par Aly Sagne, PDT de LSD/Senegal

Dakar est prévu pour abriter un atelier de consultation sur les politiques de sauvegardes environnementales et sociales de la Banque Mondiale après la réunion de consultation  qui va avoir lieu à Washington DC ce 11 octobre 2014 en marge des assemblées annuelles de la BM/FMI.

En prélude à cette importante rencontre, LSD Sénégal va prendre part à la mobilisation générale des Organisations de la Société Civile (OSC) dont la réunion de stratégie du jeudi 9, les protestations devant la Banque mondiale des 10 et 11 octobre dont le principale objectif est de dénoncer la dilution et le retour en arrière des normes de la banque dans le domaine social et environnemental.

En marge de ces activités des OSC, les représentants de l’Afrique devraient véritablement discuter de stratégies pour formuler une réponse coordonnée lors de cette seconde phase de consultation dont Dakar sera probablement le premier acte.

Voir:

http://consultations.worldbank.org/fr/consultation/examen-mise-jour-politiques-sauvegarde-banque-mondiale

La Banque mondiale élabore actuellement un nouveau Cadre environnemental et social. Le Conseil des Administrateurs a autorisé la diffusion d’un avant-projet de document à des fins de consultation afin de recueillir des avis et commentaires sur son contenu. Cet avant-projet n’a pas encore été approuvé. Il sera examiné par le Conseil et le Comité pour l’efficacité du développement à la suite des consultations.

Le 30 juillet 2014, le Comité pour l’efficacité du développement du Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale a autorisé la diffusion d’un avant-projet de document à des fins de consultation afin de recueillir des avis et commentaires sur son contenu. Cet avant-projet n’a pas encore été approuvé. Il sera examiné par le Comité et le Conseil à la suite des consultations. Voir le communiqué de presse à ce sujet. Veuillez nous écrire pour des questions ou des réactions éventuelles. Vous pouvez également consulter nos Questions & réponses (a).

La population et l’environnement sont au cœur de toutes nos opérations. En révisant ses politiques de sauvegarde environnementale et sociale, la Banque mondiale renforce ses normes en la matière afin de mettre en place un cadre de gestion environnementale et sociale plus efficace et intégré – qui s’appuie sur une approche de gestion des risques environnementaux et sociaux plus rigoureuse qui contribuera au développement durable en appliquant des normes bien comprises par ceux qui sont affectés par les projets que nous finançons, ceux qui les exécutent et ceux à qui nous devons rendre des comptes.

La Banque mondiale a engagé un processus d’examen et de mise à jour de ses politiques de sauvegarde environnementale et sociale vers la fin de l’année 2012. S’appuyant sur plusieurs périodes de consultation des parties intéressées dans le monde entier, cet examen par phase est réalisé dans le but de s’attaquer plus efficacement aux problèmes environnementaux et sociaux que rencontrent actuellement les pays, produire de meilleurs résultats à cet égard dans les projets et programmes financés par la Banque, prendre en compte les impacts et les risques environnementaux et sociaux, renforcer la capacité à suivre et superviser les impacts réels sur la population et l’environnement, répondre plus efficacement aux besoins divers et variés des emprunteurs, et contribuer à renforcer les dispositifs et institutions des pays afin de les aider à obtenir des résultats durables sur le terrain.

Les politiques de sauvegarde sont au centre de l’action que nous menons pour protéger les populations et l’environnement et réaliser nos objectifs d’élimination de l’extrême pauvreté et de promotion d’une prospérité partagée dans une perspective de pérennité dans nos pays partenaires. L’avant-projet de nouveau Cadre environnemental et social a été élaboré dans le but de contribuer efficacement à la réalisation de ces deux objectifs et de promouvoir une utilisation plus rationnelle des ressources, de favoriser l’intégration sociale, de combattre la discrimination, d’aider à faire face aux nouveaux obstacles qui se dressent sur la voie du développement, et de prendre en compte le fardeau économique que le développement peut imposer aux générations futures.

========

Voir la Déclaration des Organisations de la Société Civile sur les politiques de sauvegardes de la banque en cliquant ici