Samedi, le 28 février 2015

Par Aly Sagne

Un séminaire de renforcement de capacités des professionnels de l’information et de la communication est organisé aujourd’hui et pour une durée de 2 jours, les 28 février et 1 mars 2015 à Saly Portudal/Mbour dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Actions de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE).

DSC01303Les cibles sont: les rédacteurs en chef, les responsables de publication, les directeurs des organes  de presse, les chefs de desk Economie.

Cette activitéregroupe également des journalistes ayant une bonne connaissance des industries extractives et des questions de gouvernance économique et financière, dont le Réseau des Journalistes Economiques du Sénégal (COJES).

Les objectifs du séminaire sont :

Mettre à niveau les rédacteurs en chef, les chefs de desk Economie, les reporters et les membres du COJES sur la norme ITIE en vue d’une meilleure appropriation de l’ITIE

De façon spécifique, l’atelier vise à :

  • Améliorer la compréhension et la connaissance des professionnels de l’information de la norme ITIE afin de favoriser une meilleure en prise en charge de l’initiative
  • Identifier des axes de partenariat avec les journalistes et autres professionnels de communication
  • Mettre en place un plan d’action avec les medias pour une bonne vulgarisation des rapports ITIE
  • Lancer le concours du meilleur reportage (Presse écrite, s’intéresser d’avantage à la transparence dans les industries extractives

Selon le Ministre Ismaïla Madior Fall, Président du Comité National ITIE, il est attendu de ce séminaire un partenariat avec les professionnels de l’information et de communication.

La mise en œuvre de l’ITIE requiert la disponibilité d’informations fiables pour informer juste les citoyens et alimenter des débats publics.

DSC01294Pour un rappel du contexte, Le Sénégal a demandé et obtenu en octobre 2013, le statut de « pays candidat» à l’initiative pour la Transparence dans les industries extractives. L’ITIE est une norme mondiale visant à améliorer la transparence et la responsabilité dans les pays riches en ressources minérales (pétrole, gaz et mine). Elle encourage le gouvernement, les entreprises et la société civile à travailler ensemble pour élaborer un cadre pour la publication régulière des paiements et des recettes générées par les industries pétrolière, minière et gazière. A travers la divulgation de l’information financière, il s’agit de promouvoir la transparence et la redevabilité dans l’utilisation et la distribution des revenus en vue de lutter contre la corruption, au profit du développement durable.

Un des postulats de base de l’ITIE, est que les ressources naturelles d’un pays appartiennent à tous ses citoyens. Pourtant, dans de nombreux pays, le partage de l’information et la communication sur les revenus provenant de ces ressources naturelles sont encore peu pratiquées. Une communication efficace est essentielle pour assurer la transparence et pour que la transparence mène à la responsabilité.

Pour prendre en charge les véritables aspirations des communautés et bien réussir la mise en œuvre de l’initiative au Sénégal, le Comité National ITIE s’est doté d’un plan de communication afin d’élever le niveau de connaissance des parties prenantes et du public sur la norme ITIE, le fonctionnement et les dynamiques du secteur, et susciter un débat constructif sur la gestion des industries extractives et leur contribution dans le développement économique et social du pays. A cet égard, les professionnels de l’information ont un rôle particulier à jouer.