Le 3 novembre 2015

Par  Aly Sagne Pdt LSD - Sénégal

Par Aly Sagne Pdt LSD – Sénégal

Le 5 juin 2014, le Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées et Lumière Synergie pour le Développement ont organisé un atelier de travail sur le Code de conduite international des entreprises de sécurité privées (ICoC, le Code de Conduite) à l’intention des organisations de la société civile (OSC).

L’atelier de travail a regroupé plus d’une vingtaine de participants, provenant d’organisations de la société civile du Sénégal, de la République démocratique du Congo, du Niger, du Rwanda, du Gabon ainsi que la Commission nationale des droits de l’homme du Mali.

Les discussions ont permis:

  1. D’ introduire le ICoC et l’Association du Code ;
  2. D’ identifier les besoins liés à la mise en œuvre du Code de conduite; et
  3. DE discuter les modalités d’engagement de la société civile dans le cadre du Code de conduite.  Notamment, l’insuffisance de l’information disponible sur le phénomène de la privatisation de la sécurité en Afrique de l’Ouest, sur les initiatives internationales comme l’ICoC/A et le sur rôle de la société civile dans ce cadre, ainsi que un manque d’un réseau des OSCs sur ce question, a été mentionnée comme étant des défis.
ICoCA London AGA 2014

ICoCA London AGA 2014

Dans ce contexte, le DCAF et le LSD se proposent d’organiser une deuxième réunion le mercredi 11 novembre 2015 à Dakar, s’appuyant sur le progrès de la cartographie et de l’ICoCA, et sur les résultats de l’atelier précédent.

Cet atelier se focalise sur des questions très pratiques:

  • Quels sont les défis actuels, trouvé par la cartographie?
  • Comment créer un  vrai réseau des acteurs de la société civile sur ces  questions?
  • Comment établir un lien avec l’ICoCA pour  assurer une surveillance sur le terrain?

Objectifs:

  • Présenter les résultats préliminaires de la cartographie faite dans le cadre de notre projet « Entreprises de sécurité privées en Afrique de l’Ouest: Un état des lieux » :

Les résultats préliminaire peuvent fournir une description des entreprises de sécurité privées (ESP) (types de services, importance économique, profil des employés) une description et analyse du cadre juridique et réglementaire existant et peuvent identifier les besoins actuelle.

Afin de mieux comprendre les différentes modalités d’engagement de la société civile dans le cadre du Code de conduite, l’atelier se propose d’informer davantage sur la valeur ajoutée d’un engagement avec l’ICoCA, ainsi que les modalités.

A cet effet, une brochure / guide sur le sujet pourrrait être développé avant l’atelier, pour alimenter les discussions entre les participants.

  • Consolider le réseau des organisations de la société civile au Sénégal et dans la région :

Mise en place d’un cadre de concertation et d’échange sur l’appropriation du Code de conduite par les organisations de la société civile, notamment entre les OSCs participant à ces deux ateliers de travail.

  • Explorer les différentes modalités d’engagement entre la société civile en Afrique et l’Association du Code de Conduite:

Le Code prévoit la mise en place d’un mécanisme de contrôle externe et indépendant chargé de vérifier la conformité des performances des entreprises de sécurité privées avec le Code de Conduite. Ce mécanisme de contrôle est exercé par  l’Association du Code de Conduite, et compte sur la transmission à l’ICoCA par le biais des observatiores qui seront mis en place par les OSCs régionales et locales.

Participants potentiels:

  • Participants de l’organisation de la société civile (invitées au dernier atelier de travail et d’autres représentants de la société civile)
  • Experts du projet du DCAF, de LSD et de l’OIF.